Sunday, June 16, 2024

L’Université Paris-Panthéon-Assas (France) remporte la version française du concours de procès fictif de la CPI

Must read

Diplomat Magazine
Diplomat Magazinehttp://www.diplomatmagazine.eu
DIPLOMAT MAGAZINE “For diplomats, by diplomats” Reaching out the world from the European Union First diplomatic publication based in The Netherlands. Founded by members of the diplomatic corps on June 19th, 2013. "Diplomat Magazine is inspiring diplomats, civil servants and academics to contribute to a free flow of ideas through an extremely rich diplomatic life, full of exclusive events and cultural exchanges, as well as by exposing profound ideas and political debates in our printed and online editions." Dr. Mayelinne De Lara, Publisher

Aujourd’hui, le 24 mai 2024, l’Université  Paris-Panthéon-Assas (France) a remporté la finale de la version française du concours de procès fictif de la Cour pénale internationale (CPI), qui a eu lieu en salle d’audience I de la CPI à La Haye (Pays-Bas). L’Université de Kinshasa (République Démocratique du Congo) a remporté la deuxième place. Le prix du « Meilleur orateur » a été décerné à Débora Sabanga de l’Université de Kinshasa.

L’équipe lauréate était composée de Jérémie Boisfer, Adèle Siry, Cyrielle Danzin et Joy Rodrigues Dos Santos.

Le jury était composé de la Seconde vice-présidente de la CPI, Mme la juge Reine Alapini-Gansou, juge présidente du jury, Mme la juge de la CPI Luz del Carmen Ibáñez Carranza, et du juriste de la CPI Léo Jolivet.

L’équipe lauréate composée de Jérémie Boisfer, Adèle Siry, Cyrielle Danzin et Joy Rodrigues Dos Santos.

Les équipes se sont affrontées dans une affaire fictive et ont présenté leurs arguments dans les rôles des Représentants légaux des victimes et de la Défense, qui ont été diffusés en direct sur le site Internet de la Cour ainsi que sur son compte Facebook.

Cette troisième édition du concours de procès fictif en langue française est organisée par l’Académie de droit international de La Haye, avec le soutien de l’Ambassade de France aux Pays-Bas. 42 universités de 17 pays ont participé au concours.

Dans le cadre du programme qu’elle consacre aux milieux universitaires, la CPI soutient l’organisation de concours de procès fictifs en anglais, en espagnol, en français et en chinois et envisage d’en soutenir également l’organisation d’une version en arabe à l’avenir. Ces initiatives jouent un rôle fondamental pour susciter dans les milieux universitaires de l’intérêt pour le travail de la Cour et pour mieux faire connaître et respecter le droit international pénal.

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article