Friday, September 30, 2022

L’Andorre à l’UNESCO 

Must read

Diplomat Magazine
Diplomat Magazinehttp://www.diplomatmagazine.eu
DIPLOMAT MAGAZINE “For diplomats, by diplomats” Reaching out the world from the European Union First diplomatic publication based in The Netherlands. Founded by members of the diplomatic corps on June 19th, 2013. "Diplomat Magazine is inspiring diplomats, civil servants and academics to contribute to a free flow of ideas through an extremely rich diplomatic life, full of exclusive events and cultural exchanges, as well as by exposing profound ideas and political debates in our printed and online editions." Dr. Mayelinne De Lara, Publisher


Par Ambassadrice Eva Descarrega García, Déléguée permanente à l’UNESCO 

La Principauté d’Andorre a adhéré à l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science, la culture et la communication (UNESCO) le 27 avril 1993 et assure pour la première fois, depuis le 1er janvier 2022, la présidence du Groupe électoral I. 

À l’UNESCO comme aux Nations Unies, les pays sont divisés en groupes électoraux régionaux, dans le but d’éviter des déséquilibres géographiques dans la répartition des sièges des différents organes de l’organisation tels que la Conférence générale, le Conseil exécutif, les comités ou les groupes de travail. Cette pratique permet de respecter le principe de représentation géographique équitable en accordant à chaque groupe un certain nombre de sièges. 

Ainsi, les États membres de l’UNESCO sont répartis en 6 groupes électoraux régionaux :


Groupe I (États d’Europe occidentale et autres)

Groupe II (États d’Europe de l’Est)

Groupe III (États d’Amérique latine et des Caraïbes)

Groupe IV (États d’Asie et Pacifique)

Groupe V (a) (États d’Afrique)

Groupe V (b) (États arabes) 

Le Groupe électoral I est composé des 25 Etats membres suivants : Allemagne, Andorre, Autriche, Belgique, Canada, Danemark, Espagne, Finlande, France, Irlande, Islande, Italie, Grèce, Luxembourg, Malte, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Saint-Marin, Suède, Suisse, Royaume-Uni, Turquie et Chypre.

En même temps, les États-Unis, Israël et le Saint-Siège font partie du Groupe I en tant qu’observateurs et sont États parties de quelques conventions. 

La présidence du Groupe I dure un an et s’exerce de manière tournante entre les États membres du Groupe I. Dans le cas de l’Andorre, la présidence est exercée par l’Ambassadrice et Déléguée permanente de l’Andorre auprès de l’UNESCO, avec le soutien de l’équipe diplomate de l’Ambassade d’Andorre en France et Délégation permanente à l’UNESCO composée par Mme Laura Contreras, Deuxième secrétaire et Déléguée permanente adjointe, et par Mme Nahia Roche, Troisième secrétaire. 

Cette présidence est un défi pour la petite équipe diplomate de Paris, car celle-ci n’a pas une vocation exclusive pour les thèmes de l’UNESCO, mais gère aussi les relations bilatérales avec la France et la Principauté de Monaco, participe aux travaux de l’Organisation internationale de la Francophonie et couvre les questions consulaires pour les ressortissants andorrans en France et de promotion et renseignement sur l’Andorre à Paris. 

En ce qui concerne le fonctionnement du Groupe électoral I, celui-ci se réunit une fois par mois de manière ordinaire, mais la présidence peut aussi convoquer des sessions extraordinaires s’il y a des questions urgentes ou d’actualité qui l’exigent. La présidence prépare l’ordre du jour des réunions mensuelles, gère les questions liées aux élections des États membres du Groupe I dans les différents organes de l’UNESCO, se charge de coordonner et d’informer le Groupe I des travaux en cours aux différents comités ou groupes de travail pour mettre en œuvre les décisions prises dans le cadre de la 41e Conférence générale, et assume la communication entre le Secrétariat et les États membres. 

Ainsi, lors de cette présidence, nous représentons le Groupe électoral I devant le Secrétariat de l’UNESCO et les autres groupes électoraux et, quand bien même notre fonction principale est celle de présider, nous assurons également le rôle de médiateur dans les négociations pour prendre certaines décisions et engagements. 

La présidence du Groupe I est sans doute une nouvelle opportunité pour mon pays de montrer son engagement en faveur du multilatéralisme, et en l’occurrence envers l’UNESCO.

En effet, au cours des deux dernières décennies, la jeune diplomatie andorrane a montré en particulier son implication envers l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), les Nations unies, le Conseil de l’Europe et la Conférence Ibéro-américaine en assumant des présidences tournantes ou volontaires. 

Enfin, la présidence du Groupe I permettra de donner une plus grande visibilité à l’Andorre au sein de l’Organisation, auprès des États membres et du Secrétariat, cette année 2022, et de mettre en valeur la contribution et le travail des petits États dans les organisations internationales malgré leur petite dimension.  

Pour en savoir plushttps://www.exteriors.ad/ca/ambaixades-andorra/ambaixada-andorra-franca-monaco

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article