Tuesday, September 27, 2022

La Diplomatie Économique au Centre des Actions du Gouvernement du Burundi

Must read

Diplomat Magazine
Diplomat Magazinehttp://www.diplomatmagazine.eu
DIPLOMAT MAGAZINE “For diplomats, by diplomats” Reaching out the world from the European Union First diplomatic publication based in The Netherlands. Founded by members of the diplomatic corps on June 19th, 2013. "Diplomat Magazine is inspiring diplomats, civil servants and academics to contribute to a free flow of ideas through an extremely rich diplomatic life, full of exclusive events and cultural exchanges, as well as by exposing profound ideas and political debates in our printed and online editions." Dr. Mayelinne De Lara, Publisher

Par Son Excellence Ambassadeur Gamaliel Nkuruziza.

Sous l’égide du Président de la République du Burundi S.E Le Général Major Évariste Ndayishimiye, le développement de la coopération économique régionale et internationale est l’axe principale pendant son mandat de 7ans.

Nous allons renforcer la solidarité avec les néerlandais en général et les Investisseurs en particulier dans les projets et programmes de développement du Burundi principalement dans les domaines suivants : l’agriculture, l’élevage, la santé, l’industrie de transformation, la production d’Énergie, infrastructures étatiques et privés, l’éducation basée sur les besoins du marché du travail, le renforcement du capital humain, et l’exploitation rationnelle des ressources naturelles et le tourisme.

Le Gouvernement du Burundi a une bonne intention de bâtir des relations diplomatiques fondées sur le respect mutuel entre nos deux Gouvernements. Dans notre mission, nous privilégions la coopération mutuellement bénéfique et respectueuse. Le Gouvernement du Burundi ne ménage aucun effort sur la promotion des investissements étrangers à travers des projets alignés sur les priorités du Plan National de Développement 2018-2027 avec comme vision, « une nation démocratique, solidaire et prospère à travers une transformation structurelle de l ‘économie nationale pour mettre sur une nouvelle trajectoire de forte croissance en réduisant profondément les inégalités sociales et la pauvreté rurale et urbaine » 

Nous restons toujours ouverts à toutes initiatives des entreprises néerlandaises et organisations qui souhaitent davantage travailler avec les investisseurs Burundais, pour nouer ou entretenir des relations de complémentarité pour l’intérêt de nos deux Pays. 

Dans le cadre des investissements étrangers, nous encourageons les investisseurs néerlandais à venir investir au Burundi, en faisant connaître les nombreuses opportunités d’affaires qu’offre le Burundi et les divers avantages pour les investisseurs offert via l’A.P. I (Agence de Promotion des Investissements). 

Le gouvernement s’est engagé à offrir aux investisseurs étrangers un cadre idéal d’un partenariat « gagnant-gagnant ». C’est le bon moment pour les néerlandais de venir investir au Burundi.

C’est pour moi une bonne occasion d’inciter la diaspora burundaise aux Pays-Bas à contribuer à la réalisation des projets de développement économique dans le cadre du plan national de développement 2018-2027.

Le Burundi et Les Pays-Bas entretiennent des relations d’amitié et de coopération de longue date à travers plusieurs accords de Coopération bilatérale et multilatérale. Nous pouvons citer à titre d’exemple le Groupe Heineken d’origine néerlandaise qui opère au Burundi depuis 1955 dans le cadre du partenariat public et privé (P.P.P) dans la production et vente de la bière par la grande compagnie la BRARUDI. Le groupe Heineken a été et reste un partenaire économique très important pour le Burundi.

Nous profitons de cette occasion pour encourager les compagnies néerlandaises à suivre l’Exemple du groupe Heineken qui accompagne le Gouvernement du Burundi dans la mise en œuvre du P.N.D en privilégiant le partenariat « Gagnant – gagnant ». 

La mise place d’un partenariat entre la Chambre de Commerce du Royaume des Pays-Bas et celle du Burundi va aider dans la promotion des investissements entre nos deux Pays.

Pour pouvoir arriver à ce stade, nous avons des préalables à revoir comme la révision de l’article 96 de l’accord de Cotonou entre l’Union Européenne d’une part et l’Afrique, Caraïbe et Pacifique d’autres part afin de lever les sanctions prises unilatéralement contre le Gouvernement du Burundi pour créer un climat propice pour l’investissement entre nos deux Pays.

Le Gouvernement du Burundi est dans le bon chemin vers la normalisation de nos bonnes relations qui n’était pas au bon fixe depuis 2015 avec l’UE.

L’autre entrave qui bloque l’investissement entre nos deux Pays, c’est le statut ORANGE que le Gouvernement néerlandais attribue à notre Pays alors que ça bloque les investisseurs néerlandais qui veulent profiter des opportunités d’affaires que le Burundi offre aux investisseurs étrangers. Toutes les conditions sont réunies pour pouvoir changer ce statut pour le Burundi. 

Nous pouvons conclure sans nul doute que le Burundi est parmi les Pays de la Communauté Est Africaine dont la sécurité est généralement bonne sur tout le territoire national. 

Nous nous réjouissons aussi du retour massif et volontaire des réfugiés Burundais, ce qui témoigne d’un retour de la paix, la tranquillité, la confiance et la stabilité dans le Pays.

Photographer Naldo Peverelli.

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article